Suivez-nous :

Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation

Home Projet

Le Projet de la CPMN

Les engagements de la CPMN

La Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation est engagée sur le terrain international pour :

  1. La promotion de l’Entente sociale et de l’altérité
  2. Le respect des droits humains partout dans les pays souhaitant mettre en place la médiation
  3. La promotion de l’égalité des droits
  4. Le droit à la médiation, sauvegarde de la liberté de décision, préalablement à toute action judiciaire
  5. Le respect de l’indépendance des médiateurs professionnels par les États et toutes les instances exerçant une autorité politique, sociale et économique

Le paradigme de l'Entente sociale

Une interpellation de la société civile

Dans un contexte de mondialisation des repères culturels, ils sont à l’initiative de la promotion du nouveau paradigme de l’Entente sociale et de la promotion de l’altérité.

Les médiateurs professionnels proposent leurs services aux personnes et aux organisations, entreprises, institutions et administrations, qui font de la qualité relationnelle un repère éthique.

Ils s’adressent aux décisionnaires, individus et prescripteurs qui, plutôt que d’entretenir des relations d’affrontement, de déchirement, voire de destruction, souhaitent recourir à une pratique de promotion de la qualité relationnelle pour accompagner les projets d’entreprises et d’organisation, et notamment soutenir les efforts de résolution des différends qui peuvent jalonner la vie personnelle et professionnelle plutôt que d’en faire une gestion fataliste.

Les objectifs de la CPMN

La Chambre professionnelle de la médiation et de la négociation, CPMN, est dotée de statuts syndicaux. Elle regroupe des personnes exerçant, en tant que salariés ou professions libérales, les activités de médiateurs professionnels, à titre principal ou secondaire.

ARTICLE 3 DES STATUTS
OBJET ET MOYENS D’ACTIONS

1. La Chambre syndicale a pour objet : l’étude, la défense des intérêts généraux, particuliers, moraux, matériels des médiateurs ; la représentation et l’information des professionnels.

2. Pour réaliser cet objet, le Syndicat pourra notamment :

  • traiter et résoudre toutes les questions d’un intérêt général pour l’activité de médiateur ;
  • prêter appui moral et matériel à tous les médiateurs professionnels ;
  • étudier et défendre les intérêts moraux et matériels, individuels et collectifs, des médiateurs professionnels, tant sur le plan national qu’international ;
  • créer tous moyens d’information et d’étude ;
  • signaler en conséquence aux Pouvoirs Publics les besoins de la Profession, les améliorations qu’elle réclame, proposer toutes réformes, et en poursuivre l’obtention et la réalisation ;
  • constituer entre tous ses membres toutes caisses spéciales, créer des œuvres sociales pour ses membres.

Et généralement utiliser tous les moyens non interdits par la loi et les règlements, soit par lui-même, soit en se concertant avec (ou en adhérant à) toute union, fédération, confédération ou organisation et ce, sur le plan national ou international.

L’organisation des médiateurs professionnels, la CPMN, se réunit au moins une fois par an, lors des rencontres d’octobre.

Les statuts de la CPMN

La création de la Chambre professionnelle de la médiation

Le samedi 8 décembre 2001, de 14 à 19 heures, à Lyon, des professionnels du droit civil, des avocats, des notaires, ainsi que des experts judiciaires, des spécialistes des ressources humaines et des consultants d’entreprise se sont réunis pour envisager de développer une structure permettant aux médiateurs de mieux affirmer leur spécificité dans la résolution des différends.

Chacun ayant été mis à contribution, le choix de l’assemblée s’est porté sur le statut syndical, se démarquant ainsi de la vie associative, pour affirmer l’identité professionnelle.

Ainsi est née la première chambre syndicale réunissant des professionnels en activité et exerçant avec rigueur la médiation. Une nouvelle conception de la médiation s’amorçait : la médiation professionnelle.

A son point de départ, la chambre avait pris pour nom “Union nationale des Médiateurs, Chambre syndicale de la Médiation”, ce qui correspondait à une conception territorialisée. La structure est désormais ouverte plus largement aux médiateurs dont la compétence est affirmée, et qui peuvent garantir une qualité à leurs interventions auprès des personnes physiques et morales.

Ces professionnels initient la médiation généraliste, affirmant les compétences transversales de la médiation, l’indépendance culturelle des médiateurs et ont développé le Code d’éthique et de déontologie des Médiateurs – CODEOME.

En quelques années, l’arrivée de nouveaux médiateurs a impliqué la nécessité d’une structuration géographique plus importante et en évolution constante.

En octobre 2008, la CPMN a adopté une forme statutaire d’ONG, en maintenant son choix syndical, pour intégrer le développement à l’international.

Les statuts de la chambre professionnelle de la médiation et de la négociation sont en téléchargement ci-dessous

Le bureau exécutif de la CPMN

Le bureau de la Chambre Professionnelle de la Médiation et de la Négociation, CPMN

  • Président :
    • Henri Sendros-Mila, consultant, formateur et médiateur professionnel – 2014
  • Vice-présidents :
    • Jean-Louis Lascoux, fondateur de la Médiation Professionnelle, de l’Ingénierie Relationnelle, président de l’EPMN, président de la CPMN de 2008-2014
    • Marc Lecordier, consultant, formateur et médiateur professionnel, président de 2001 à 2007
  • Trésorière Générale :
    • Agnès Tavel, avocat, formatrice et médiateure professionnelle
  • Secrétaire Générale :
    • Elisabeth Sarrato, médiateure professionnelle
  • Secrétaire Général Adjoint :
    • Jérôme Messinguiral, formateur, tuteur, médiateur professionnel

Le conseil d’administration se compose des délégués géographiques et des délégués institutionnels.